La création du Corps Expéditionnaire Américaine


 La création du Corps Expéditionnaire Américaine 

Pendant les trois premières années de la guerre, les Etats Unis essayèrent de rester en dehors du conflit. Le président Wilson fit campagne pour sa réélection en 1916 sur le thème de la neutralité. Son discours inaugural le 27 janvier 1917appellait à une « Paix sans Victoire », un appel à la paix adressé aux allemands qui resta sans réponse.

Le 3 Janvier 1917, l’Allemagne annonça une reprise de la guerre sous marine sans restrictions contre les Etats Unis et la Grande Bretagne. Le 1 Mars 1917, le grand public appris à travers la publication du télégramme Zimmerman (message codé intercepte par les Anglais et transmis aux Américains) que l’Allemagne avait demandé au Mexique et au Japon d’entrer à ses cotés en guerre contre les Etats Unis. Pour attirer les Mexicains, les Allemands leur proposaient de leur rendre tous les territoires du sud-est des Etats Unis perdus pendant la guerre de 1816-1847 entre les Etats Unis et le Mexique. Nombreux sont ceux aux Etats Unis qui commencent alors à réclamer l’entrée de leur pays dans la guerre. Ils sont soutenus par un lobby financier important, particulièrement désireux de voir les Alliés gagner la guerre pour permettre le remboursement des crédits donnes à l’Angleterre et à la France.

Au moment de son entrée en guerre, les Etats Unis ne possédaient pas une seule division de combat organisée.

Par contre, depuis 1916, le pays était engagé sur la frontière du Mexique. Ceci permit d’entrainer 30,000 soldats de l’armée régulière et plus de 145 000 miliciens stationnés le long de la frontière, au Texas, Arizona et Nouveau Mexique. Ils étaient censés rechercher les meurtriers de quelques soldats américains, capturer Pancho Villa et protéger la frontière entre les deux pays. L’armée américaine, qui possédait alors peu d’équipement et d’expérience, combattit fort peu mais par contre cela lui donna l’occasion d’entrainer ses forces, du point de vue logistique et technique et aussi d’améliorer ses capacités de communication. L’armée expérimenta l’utilisation de camions, mitrailleuses, mortiers, aviations, gaz mortels, pendant son déploiement sur un très vaste territoire. L’armée reçu aussi un entrainement d’infanterie avancé ce qui était d’autant plus important.

Commandées par le brigadier General John J. Pershing, ces troupes frontalières devinrent le noyau du Corps Expéditionnaire Américain (CEA) qui allait combattre en France. En Mai 1917, Pershing fut nommé commandeur du CEA et le président américain lui donna des pouvoirs et des responsabilités quasiment dictatoriaux.